Archives de catégorie : Comptes-rendus

Compte rendu de : Sidonie Naulin, Des mots à la bouche – Par Julien Duval

Sidonie Naulin, Des mots à la bouche. Le journalisme gastronomique en France, Rennes/Tours, Presses universitaires de Rennes/Presses universitaires François-Rabelais, Collection « Tables des hommes », 2017.

Continuer la lecture de Compte rendu de : Sidonie Naulin, Des mots à la bouche – Par Julien Duval

Compte rendu de : Christel Coton, Officiers : des classes en lutte sous l’uniforme – par Louis Pinto

Présentation par Louis Pinto de :

Christel Coton, Officiers. Des classes en lutte sous l’uniforme,Marseille, Agone, 2017

Ce livre stimulant, original et rigoureux s’inscrit dans la sociologie d’un groupe social mais porte aussi sur l’intersection entre deux institutions (militaire et scolaire), sur les rapports de classe au sein d’une institution, sur le genre, etc.

Continuer la lecture de Compte rendu de : Christel Coton, Officiers : des classes en lutte sous l’uniforme – par Louis Pinto

Compte rendu de : Sylvain Laurens, Les Courtiers du capitalisme – par Sophie Louey

Lire les sciences sociales 2017 – Présentation par Sophie Louey du livre de Sylvain Laurens, Les Courtiers du capitalisme. Milieux d’affaires et bureaucrates à Bruxelles, 2015, Agone.

Davantage méconnue que le Parlement européen, dont les députés sont élus par les citoyens de l’Union européenne (UE), la Commission est pourtant une institution centrale dans les processus de normalisation et de réglementation du champ économique européen. Sylvain Laurens vient combler un angle mort de la littérature scientifique en enquêtant sur la place du lobbying et le poids de la bureaucratisation au sein de la Commission européenne. Il éclaire de plus les rouages propres à la construction des réglementations qui circulent entre les instances européennes du triptyque Parlement/Commission/Conseil.

Continuer la lecture de Compte rendu de : Sylvain Laurens, Les Courtiers du capitalisme – par Sophie Louey

Compte rendu de : Benjamin Lemoine, L’ordre de la dette & Bruno Tinel, Dette publique : sortir du catastrophisme – par Julien Duval

Présentation par Julien Duval à « Lire les sciences sociales » le 26 avril 2017 de :

Benjamin Lemoine, L’Ordre de la dette, Paris, La Découverte, 2016 ; Bruno Tinel, Dette publique : sortir du catastrophisme, Paris, Raisons d’agir, 2016.

Depuis 1950, le ratio exprimant l’endettement public des pays du G7 en pourcentage du PIB, a suivi une « courbe en U » : il a baissé jusque vers le milieu des années 1970 puis est reparti à la hausse, retrouvant à peu de choses en 2010 son niveau de 19501 . Ce retour d’une dette importante occupe aujourd’hui une place de premier plan dans le débat économique et politique. Souvent dramatisante, la vision qui prévaut impute le « problème » au volume des dépenses publiques et en appelle à la réduction de ces dernières. Tous deux parus au printemps 2016, les livres de Benjamin Lemoine, L’Ordre de la dette, et de Bruno Tinel, Dette publique : sortir du catastrophisme, s’emploient à porter un regard différent sur la question de la dette.

Continuer la lecture de Compte rendu de : Benjamin Lemoine, L’ordre de la dette & Bruno Tinel, Dette publique : sortir du catastrophisme – par Julien Duval
  1. Cette « courbe en U » se trouve dans un rapport du FMI (Global Financial Stability Report, April 2010, p. 4) cité par Bruno Tinel []

Compte rendu de : Anne Lambert, Tous propriétaires – Par Yasmine Siblot

Présentation par Yasmine Siblot à “Lire les sciences sociales” du 15 mars 2017 de :

Anne Lambert, « Tous propriétaires ! » L’envers du décor pavillonnaire, Paris, Seuil, 2015.

L’ouvrage issu de la thèse d’Anne Lambert (2012) se situe dans l’héritage d’une tradition forte de la sociologie française combinant sociologie urbaine des classes sociales et sociologie des politiques du logement et du peuplement. L’auteure se réfère aux travaux fondateurs de Jean-Claude Chamboredon et Madeleine Lemaire sur le peuplement des premiers HLM, au travail de Pierre Bourdieu sur Les Structures sociales de l’économie qui porte sur les politiques du logement et le marché de l’immobilier et aux classiques de la sociologie urbaine américaine ou anglaise, comme ceux de H. Gans ou de M. Young et Peter Willmott, à la sociohistoire des politiques du logement et de la promotion immobilière (Susanna Magri, Christian Topalov) et aux enquêtes sur les quartiers pavillonnaires et périurbains des années 1970 et 80 (Catherine Bidou, M. Berger…).

Continuer la lecture de Compte rendu de : Anne Lambert, Tous propriétaires – Par Yasmine Siblot

Compte rendu de : Arnault Skornicki & Jérôme Tournadre, La nouvelle histoire des idées politiques. Paris : La Découverte (Coll. Repères), 2015

nouvelle-histoire-des-idées-politiques-avec-bordureMéthode et objet, on le sait, vont de pair. On peut, soit s’abandonner aux évidences routinisées des commentaires savants (« la pensée de Benjamin Constant »), soit tenter de problématiser ce lien, comme le fait ce livre. En fait, ce n’est pas d’une seule nouvelle histoire des idées politiques dont il parle, mais de plusieurs. Continuer la lecture de Compte rendu de : Arnault Skornicki & Jérôme Tournadre, La nouvelle histoire des idées politiques. Paris : La Découverte (Coll. Repères), 2015

Compte rendu de : Maurice Halbwachs, La psychologie collective. Paris : Flammarion (coll. Champs classiques), 2014

LaPsychologieCollective_Couv-303x500La psychologie collective. Sous ce titre est présenté un ensemble de cours publiés sous forme de fascicules par le Centre de documentation universitaire en 1938 et 1942. La question des frontières entre sociologie et psychologie posée entre sociologues d’une part, et entre sociologues et psychologues d’autre part, a constitué pour l’école durkheimienne un des débats les plus importants. Continuer la lecture de Compte rendu de : Maurice Halbwachs, La psychologie collective. Paris : Flammarion (coll. Champs classiques), 2014

Autour de “La nature est un champ de bataille” de Razmig Keucheyan / Compte-rendu de l’ouvrage et entretien avec l’auteur

la nature est un champ de bataille Quels sont les liens entre nature et société, et quelles en sont les implications sur les plans épistémologique et politique ? Alors qu’on leur attribue souvent des rapports de pure extériorité, cet essai rappelle que ces deux éléments sont en réalité profondément articulés. Continuer la lecture de Autour de “La nature est un champ de bataille” de Razmig Keucheyan / Compte-rendu de l’ouvrage et entretien avec l’auteur