Compte rendu de : Paul Willis, L’École des ouvriers. Comment les enfants d’ouvriers obtiennent des boulots d’ouvriers. Marseille : Agone (coll. L’ordre des choses), 2011

par Gérard Mauger

Directeur de Recherche au CNRS

L’enquête menée par Paul Willis[1] s’inscrivait dans une problématique marxiste, en un temps où se posait, avec une acuité particulière, « la question de l’autonomie partielle de la superstructure » (p. 352). De façon générale, il s’agissait d’analyser « la reproduction d’une société de classes » et, en particulier, la reproduction endogène de la classe ouvrière  Continuer la lecture de Compte rendu de : Paul Willis, L’École des ouvriers. Comment les enfants d’ouvriers obtiennent des boulots d’ouvriers. Marseille : Agone (coll. L’ordre des choses), 2011

Compte rendu de : Gisèle Sapiro, La responsabilité de l’écrivain. Littérature, droit et morale en France XIXe-XXIe siècle. Paris, Le Seuil, 2011

 

L’existence de procès d’écrivains tout au long des XIXe et XXe siècles témoigne d’une croyance dans l’influence de l’écrit mais aussi d’une évolution dans la manière de concevoir le rôle social de l’écrivain et donc sa responsabilité. Continuer la lecture de Compte rendu de : Gisèle Sapiro, La responsabilité de l’écrivain. Littérature, droit et morale en France XIXe-XXIe siècle. Paris, Le Seuil, 2011

Compte rendu de : Christian Corouge & Michel Pialoux, Résister à la chaîne. Dialogue entre un ouvrier de Peugeot et un sociologue. Marseille : Agone (coll. Mémoires sociales), 2011

Résister à la chaîne est, à la fois, un exercice de « socio-analyse » et un document sur le travail d’OS, sur le militantisme ouvrier, sur les rapports des ouvriers à « la culture » et sur la déstructuration du groupe ouvrier. Continuer la lecture de Compte rendu de : Christian Corouge & Michel Pialoux, Résister à la chaîne. Dialogue entre un ouvrier de Peugeot et un sociologue. Marseille : Agone (coll. Mémoires sociales), 2011

Compte rendu de : Samuel Lézé, L’autorité des psychanalystes. Paris : PUF, 2010

La psychanalyse est un objet de discours multiples et dissonants, globalement distribués entre deux pôles : le premier est un pôle de célébration, visant la défense et illustration de ce qui est souvent présenté comme une véritable révolution ; le second, un pôle de dénonciation s’attaquant à ce qui est décrit comme une « fraude » ou une supercherie. Continuer la lecture de Compte rendu de : Samuel Lézé, L’autorité des psychanalystes. Paris : PUF, 2010